La guerre électronique

Les métiers communs aux deux régiments

  • décodeur-décrypteur: déchiffre les messages codés de transmissions de l'adversaire
  • analyste: traite et assemble les éléments recueillis par les divers intercepteurs pour produire un renseignement qui combine toutes les informations reçues
  • linguiste d'écoute: maîtriser une ou plusieurs langues selon les besoins pour occuper un poste en station d'écoute ou en traduction
  • interception localisation brouillage système (ILBS):  ont pour mission de détecter et localiser les émissions électromagnétiques
  • détection et analyse des signaux électromagnétiques (DASEM): métier qui amène à traiter les signaux sur tout le spectre électromagnétique, pour les rendrent exploitables par les analystes

Le 44° Régiment de Transmissions

Mission 
Le 44e RT est l'un des deux seuls régiments de guerre électronique de l'armée de Terre dédié à l'acquisition du renseignement d'origine électromagnétique. À cet effet, il met en œuvre des moyens performants pour permettre la recherche, la localisation, l'identification et l'analyse des émissions radioélectriques.

Matériel 
Le régiment dispose d'un centre fixe de guerre électronique équipé de moyens modernes et performants destinés au recueil du renseignement d'origine électromagnétique à Mutzig en Alsace.
Par ailleurs doté d'une composante mobile, il participe aux opérations extérieures au sein des forces terrestres engagées et fournit, au niveau du théâtre, l'appui guerre électronique indispensable au bon déroulement des opérations.



suite des images sur le site de José NICOLAS

Le 54° Régiment de Transmissions

Mission
Le 54e RT est un régiment de guerre électronique unique en son genre. Ses missions sont de participer à la recherche du renseignement d'origine électromagnétique et d'assurer l'attaque des réseaux radioélectriques adverses. À ce titre, deux spécialités caractérisent le régiment : l'acquisition de l'information et son traitement. Son but majeur est d'intercepter, définir et rendre intelligible des signaux imperceptibles pour des oreilles non averties.
Doté d'une solide expérience dans le domaine des opérations extérieures, le 54e RT est engagé en permanence sur de nombreux théâtres dans le monde, en appui des opérations des forces terrestres.

Matériel
Le régiment est doté des matériels d'interception, de localisation et de brouillage les plus modernes. À partir du cœur fédérateur constitué du centre opérationnel de guerre électronique (COGE), du localisation et interception des émissions exotiques (LINX) et de ses systèmes d'écoute de nouvelle génération (SENG), le 54e RT met en œuvre des modules d'interception, des modules de reconnaissance ou d'alerte (SLGE et SAEC) et des modules d'attaque par brouillage (VOBULE et TARAX).


LINX: localisation interception signaux exotiques 

Le LINX recherche et localise tous les réseaux EVF et tout émetteur VHF ou UHF.


SAEC: station d'appui électronique de contact


Cette station avec ses capacités d'interception, de radiogoniométrie, d’enregistrement et de reconnaissance du signal a vocation à fournir une capacité de reconnaissance et d’alerte électronique et dans une moindre mesure à coordonner une action de brouillage.


CCM: cabine de caractérisation de la menace

Rechercher les radiocommunications, radars, systèmes d'armes dans les HF - VHF - UHF - SHF.


SENG/CAPA: station d'écoute nouvelle génération / cabine pré-analyse

Rechercher les réseaux radio, fréquence fixe analogique


THEREC - module de tour d'horizon électromagnétique - reconnaissance électronique contrôle du spectre


Rechercher les radiocommunications, radars, systèmes d'armes dans les HF - VHF -UHF - SHF.


VOBULE: moyen de brouillage et d'intrusion des réseaux VHF tactiques

Détecter et attaquer les réseaux radios tactiques dans la gamme des VHF.

COGE: centre opérationnel de commandement

  commander, analyser, exploiter, diffuser.


PLAE: patrouille légère d’appui électronique

Tour d’horizon électromagnétique de 9 kHz à 3 GHz, sureté immédiate, brouillage au profit des forces spéciales...


EMILIE: ensemble mobile d'interception et de localisation informatisé des émissions HF

 
Intercepter et localiser les émissions dans la gamme HF.


EDIGE: équipement des détachements d'interventions de guerre électronique

 Le système EDIGE offre les capacités d'interception et localisation des bandes HF - VHF - UHF - SHF.


SLGE: section légère de guerre électronique



Procéder à un tour d'horizon électronique et des reconnaissances électroniques dans les bandes HF -VHF - UHF.

CATIZ: capacité terrestre d'interception de zone 
 
celle-ci est intégrée dans le dispositif de l'unité tactique appuyée, afin de fournir du renseignement tactique, d'alerte ou de situation.
 
sources:
http://www.defense.gouv.fr/terre/
http://www.flickr.com/search/?q=guerre%20electronique#page=0
http://servir-et-defendre.com/
http://ageat.asso.fr/
http://www.crypto.ch/index.php?id=283
Terre Info Magazine